Espace médecin
rec

OSTEOPATHIE

OSTEOPATHIE

Rappel d’un certain nombre de points aux médecins qui seraient sollicités par leurs patients pour bénéficier d’actes d’ostéopathie pratiqués par des non-médecins.

1 / Le médecin est seul juge de la pertinence d’une prescription médicale et des examens complémentaires qu’il convient de mettre en œuvre. La prescription d’un examen sollicité par un patient à la demande d’un ostéopathe engage la responsabilité pleine et entière du médecin s’il se « limité à exécuter la demande de son patient » ;

2 / De même, la responsabilité du médecin est engagée dans la remise d’un certificat attestant de l’absence de contre indication à des manipulations :

  • Du crane, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de 6 mois,
  • Du rachis cervical.

3 / Pour éviter toute confusion dans l’esprit des patients, le Conseil National de l’Ordre des Médecins préconise :

  • D’interdire le partage des locaux entre médecin et ostéopathe exclusif,
  • De vérifier dans les pages jaunes de l’annuaire, y compris sa version internet, l’absence d’ostéopathes exclusifs dans la rubrique des médecins ostéopathes.

4 / La section santé publique tient à rappeler les dispositions de l’article 3 du décret du 25 mars 2007 relatif aux actes et conditions de l’exercice de l’ostéopathie interdisant aux ostéopathes non-médecins d’effectuer les actes suivants :

  • Les manipulations gynéco-obstétricales,
  • Les touchers pelviens.
Publié le 3 novembre 2010