Taux de globules blancs élevé : quelles sont les pathologies associées ?

par OrdMed Santé
0 commentaire 62 vues
Globule blanc élevé et fatigue : qu'est-ce que cela signifie ?

Le sang est constitué de trois grandes lignées. La lignée des rouges (globules rouges), la lignée des blancs (globules blancs) et la lignée des plaquettes (lignée thrombocytaire). Pour un fonctionnement optimal du corps humain, ces trois lignées doivent co-exister en proportions raisonnables, dites normales. L’excès est problématique et est évocateur de maladies sanguines. Ainsi, l’excès en globule blanc (leucocytes) peut se manifester de bien des manières. Notamment la fatigue. Plus d’informations dans cet article.

Globules blancs (leucocytes) : débriefing

Les globules blancs font partie des trois grandes lignées sanguines. Il s’agit d’une lignée produite par la moelle osseuse. Elle compte plusieurs populations cellulaires à synergie d’action pour assurer la défense immunitaire et l’intégrité de l’organisme. Ce nombre (taux) est visible sur les numérations formules sanguines (NFS), l’examen biologique le plus demandé en médecine moderne.

Les populations cellulaires des leucocytes (globules blancs)

Les leucocytes (globules blancs) comptent 5 populations cellulaires :

  • les polynucléaires neutrophiles ;
  • les polynucléaires basophiles ;
  • les polynucléaires éosinophiles ;
  • les lymphocytes
  • et les monocytes.

Quand parle-t-on d’hyper leucocytose ?

Le terme hyper leucocytose ou leucocytose correspond à une élévation du nombre de globules blancs (leucocytes) sanguins. Et cela, du fait d’une hyper production de la moelle osseuse. La valeur normale étant estimée entre 3,5 et 10 Giga par litre de sang. On parle ainsi d’hyperleucocytose en présence d’un nombre de globules blancs supérieur à 10 Giga/Litre de sang. Ce nombre varie en fonction de la valeur des populations leucocytaires. C’est-à-dire les lymphocytes, les monocytes, les polynucléaires neutrophiles, basophiles et eosinophiles. 

L’hyperleucocytose s’oppose à la leucopénie. En effet, contrairement à la leucocytose, la leucopénie correspond à la diminution du nombre de globules blancs par défaut de production de la moelle osseuse. Les symptômes de leucocytes et de leucopénie n’étant pas du tout identiques. Aucune confusion ne saurait donc être fait entre leucopénie et hyperleucocytose.

Étiologies d’une hyperleucocytose

Quelle est la principale maladie signalée par une hyper leucocytose ?

L’hyperleucocytose est, dans certains cas, révélateur d’une leucémie (cancer des tissus sanguins). La leucémie est une affection grave du sang à l’origine d’un effondrement du système immunitaire. Cet effondrement brusque du système immunitaire serait étroitement lié à l’échec des mécanismes naturels de défense contre les infections, faisant de l’organisme concerné, une porte ouverte aux maladies opportunistes.

Il existe 4 types de leucémie (cancer du sang) :

  • leucémie aiguë lymphobastique (LAL) ;
  • leucémie aiguë myéloblastique (LAM) ;
  • leucémie lymphoïde chronique (LLC); 
  • et leucémie myéloïde chronique (LMC).

Le traitement des leucémies peut aller de simples suivis thérapeutiques à des séances de chimiothérapie. La technique de chimiothérapie est le traitement de prédilection en cas de leucémie grave.

Il existe-t-il d’autres causes  ?

Outre la leucémie, l’hyperleucocytose peut servir de boussole pour objectiver :

  • une allergie (médicamenteuse) ;
  • une infection bactérienne ;
  • une infection virale (hépatite B) ; ou
  • une pneumonie.

Symptômes d’une hyperleucocytose

L’hyperleucocytose s’exprime le plus souvent par la fatigue, une fatigue importante et très gênante. Il est bon de savoir que si cette fatigue n’est pas corrigée par le repos, on parle d’asthénie.

Mais ce n’est pas tout ! L’augmentation anormale du nombre de globules blancs peut se manifester par bien d’autres symptômes, révélant une lutte active de l’organisme contre un facteur nuisible. Parmi ces symptômes, on peut citer :

  • la fièvre ;
  • les ganglions cervicaux ;
  • les brûlures per-mictionnelles ;
  • la toux ;
  • les dyspnées ;
  • les essoufflements
  • les douleurs articulaires ;
  • la présence de plaques et de lésions blanches ou rougeâtres dans la cavité buccale.

N’hésitez pas à consulter votre médecin pour plus d’informations. Puisqu’aucun manuel théorique ne peut substituer un expert en santé.

Somme toute, la vérification de l’augmentation effective du taux des globules blancs est un vecteur clé guidant l’expert en santé dans sa démarche diagnostique dans le but ultime de peaufiner une thérapie adaptée à l’état de son patient. 

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Vous pourriez aussi aimer

Publier un commentaire