Perte d’audition : quel parcours de soins pour s’équiper d’appareils auditifs ?

par OrdMed
Publié le Mis à jour le 0 commentaire 454 vues
Perte d'audition : quel parcours de soins pour s'équiper d'appareils auditifs ?

La perte d’audition est un trouble de l’ouïe qui peut affecter la qualité de vie des personnes concernées. Pour remédier à cette situation, il est possible de s’équiper d’un appareil auditif. Si le parcours de soins peut sembler intimidant et compliqué, il est, en réalité, simple et accessible à tous. L’objectif de cet article est d’amener les personnes atteintes de surdité à se sentir plus en confiance dans leurs démarches et à retrouver une meilleure qualité d’audition. Il recense les différentes étapes à suivre pour trouver le bon appareil auditif, depuis le diagnostic médical jusqu’à l’essai des appareils et le suivi de l’audioprothésiste.

La perte d’audition : définition

La perte d’audition, également appelée surdité, est un trouble de l’ouïe qui peut être causé par de nombreux facteurs, tels que le vieillissement, la maladie, un traumatisme crânien ou encore l’exposition prolongée à des niveaux élevés de bruit.

Il existe différents types de perte auditive : la perte auditive de transmission, la perte auditive neurosensorielle et la perte auditive mixte. La perte auditive de transmission se produit lorsque les sons ne parviennent pas à atteindre les récepteurs auditifs interne en raison d’un bouchon d’oreille ou d’un trouble de l’oreille externe ou moyenne. La perte d’audition neurosensorielle, quant à elle, se produit lorsque les récepteurs auditifs sont endommagés ou défectueux, ce qui réduit la capacité de la personne à entendre les sons. Enfin, la perte d’audition mixte est une combinaison des deux autres types de perte d’audition.

La perte d’audition peut entraîner divers symptômes, tels que la difficulté à entendre les conversations, la nécessité d’augmenter le volume de la télévision ou de la radio, la difficulté à comprendre dissocier les sons dans des endroits bruyants, et une impression de sifflement ou de bourdonnement dans les oreilles.

Le diagnostic et la prescription médicale chez un ORL

Le diagnostic et la prescription médicale chez un ORL

Le parcours de soins concernant la perte d’audition commence par un diagnostic médical. Pour cela, il est recommandé de consulter un médecin ORL qui peut effectuer un examen de l’oreille, ainsi qu’un test auditif pour déterminer le degré et la cause de la perte d’audition.

Le test auditif consiste généralement en la présentation de sons à une oreille à la fois, et la mesure de la capacité du patient à les entendre. L’ORL peut également utiliser des outils tels que des tympanomètres pour évaluer le fonctionnement de l’oreille moyenne et l’intégrité du tympan.

En fonction des résultats de l’examen, l’ORL prescrira un traitement adapté aux besoins de son patient. Si la perte d’audition n’est pas réversible, il peut recommander la mise en place d’un dispositif médical, tel qu’un appareil auditif.

Le choix d’un audioprothésiste et de son appareil auditif

Une fois que le médecin ORL a prescrit un dispositif d’aide auditive, la personne concernée doit choisir un audioprothésiste. Ce dernier pourra le conseiller sur les différents types d’appareils auditifs disponibles sur le marché, les caractéristiques de chacun, ainsi que les coûts associés. Le guide d’achat de VivaSon est également une véritable source d’informations à ce sujet.

Il est important de choisir un audioprothésiste qualifié et expérimenté. L’idéal est d’obtenir des recommandations de la part de son ORL, de ses amis ou de membres de sa famille. Il peut également être intéressant de faire des recherches en ligne pour trouver des avis et des commentaires de patients précédents.

Il existe plusieurs types d’appareils auditifs. Les appareils auditifs derrière l’oreille sont plus visibles, mais offrent un son plus clair et plus puissant. Les appareils auditifs intra-auriculaires sont plus discrets, mais peuvent être difficiles à manipuler pour certaines personnes. Les appareils auditifs de canal dégagé sont presque invisibles, mais peuvent être plus coûteux. C’est en suivant les conseils de l’audioprothésiste et en prenant en compte ses préférences et ses besoins que l’on choisit le dispositif le plus adapté.

L’essai des appareils auditifs, les réglages et le suivi de l’audioprothésiste

L’essai des appareils auditifs, les réglages et le suivi de l’audioprothésiste sont des étapes cruciales pour garantir que le fonctionnement optimal d’un appareil auditif sur le long terme. Le premier essai de l’appareil doit se faire en présence de l’audioprothésiste qui s’assurera en premier lieu que le dispositif est confortable et que le son est clair et puissant.

Au besoin, il pourra effectuer les réglages nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques de la personne qui le porte (sensibilité sonore, fonction de réduction du bruit, etc.). Par la suite, un suivi régulier permet d’évaluer les éventuels progrès, d’effectuer des ajustements supplémentaires, et de s’assurer que l’appareil continu de fonctionner de manière optimale.

Enfin, il est important de suivre les instructions de l’audioprothésiste pour le soin et la maintenance de son appareil auditif. Cela peut inclure un nettoyage régulier, le changement des piles en temps voulu et la protection de l’appareil auditif contre d’éventuels dommages.

Conclusion

La perte d’audition est un défi de taille. Pour s’équiper d’un appareil auditif, il est important de suivre le parcours de soins adéquat. Heureusement, ce dernier permet de retrouver un confort de vie optimal.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Publier un commentaire