Rivotril : que faut-il savoir sur cet antiépileptique ?

par OrdMed
0 commentaire 69 vues
Raisons pour lesquelles le Rivotril est interdit : ce que vous devez savoir

Le Rivotril est un médicament de la famille des antiépileptiques. Son principe actif est le clonazépam qui est un principe actif de la classe des benzodiazépines. Il est indiqué dans le cadre du traitement de l’épilepsie et de certaines formes de convulsions chez l’enfant. Cependant, en 2012, les conditions de prescription de ce médicament ont été durcies. On vous en dit plus ici.

Quels sont les effets secondaires du Rivotril ?

À l’instar de nombreux médicaments, le Rivotril peut entrainer de nombreux effets néfastes sur la santé.

Les effets du Rivotril sur le système nerveux

Chez certains patients, la prise de cet antiépileptique peut entrainer :

  • une altération de la conscience ;
  • une réduction du tonus musculaire ;
  • de la somnolence ;
  • des difficultés à parler ;
  • des mouvements involontaires de l’œil ;
  • des troubles de l’équilibre ;
  • des troubles de la mémoire ;
  • l’augmentation de la fréquence des crises épileptiques ;
  • des étourdissements, etc.

Dans de rares cas, certains patients peuvent souffrir de céphalées ou de crises convulsives après la prise du Rivotril. 

Les effets psychiatriques du Rivotril

Les effets psychiatriques du Rivotril

L’utilisation du Rivotril peut également entrainer des effets psychiatriques. Ainsi, les patients peuvent voir leur humeur se modifier. Ils peuvent aussi souffrir de désorientation, de troubles du comportement, d’irritabilité, d’agitation, d’agressivité, d’anxiété, de psychoses, d’hyperactivité et de colère. Dans la majorité des cas, le médecin impose l’arrêt du traitement quand ces symptômes surviennent.

Il existe de nombreux médicaments pour aider à soulager les personnes qui souffrent de troubles anxieux. On pense notamment au séroplex, selon l’avis des professionnels de la santé, il présente de nombreux avantages pour les consommateurs. Si vous n’aimez pas les médicaments, vous pouvez opter pour une solution naturelle comme le CBD pour lutter contre l’anxiété.

Les autres effets néfastes du Rivotril

L’administration du Rivotril peut aussi impacter le système immunitaire. Dans ce cas, il peut entrainer des réactions allergiques. Dans de rares cas, un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke peut survenir.

Après la prise de ce médicament contenant du clonazépam, les patients peuvent ressentir des troubles oculaires, des dysfonctionnements respiratoires et même hépatiques. Pour une prise en charge rapide, il est important de signaler vos effets secondaires à votre médecin ou pharmacien. Cette démarche permet de rendre les médicaments moins nocifs pour la santé

Pourquoi cet antiépileptique a-t-il été interdit ?

Pourquoi cet antiépileptique a-t-il été interdit ?

En 2012, le clonazépam contenu dans le Rivotril a été soumis à des restrictions de prescription. De ce fait, depuis le 2 janvier 2012, l’antiépileptique n’est prescrit que sur ordonnance sécurisée. Cette démarche permet un meilleur contrôle des quantités vendues et réduit ainsi le détournement des médicaments à des fins de trafic.

En effet, il a été remarqué que le taux de Rivotril acheté en dehors des prescriptions médicales régulières était très élevé. De même, plusieurs personnes toxicomanes s’en servent comme drogue pour profiter de son effet sédatif. Des gens malintentionnés s’en servent également pour droguer des gens et profiter d’eux, car le médicament est capable de provoquer une perte de mémoire partielle.

Le Rivotril était depuis lors prescrit uniquement par les neurologues et les pédiatres. Toutefois, en raison de la pandémie de la covid-19, la prescription de ce médicament est encore autorisée en dehors des ordonnances exceptionnelles.

En réalité, à cause de la crise de la covid-19, l’approvisionnement des médicaments contenant du midazolam est devenu difficile. Alors, pour faire face à cette pénurie, les restrictions de prescription ont été levées, car le clonazépam et le midazolam sont des médicaments de la même classe (les benzodiazépines). 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Publier un commentaire