Comment réussir la transition entre lait maternel et lait infantile ?

par OrdMed Santé
0 commentaire 475 vues
Comment passer du lait maternel au lait infantile ?

Votre enfant a finalement atteint l’âge du sevrage, mais vous n’arrivez malgré tout pas à réussir cette transition ? Pas de panique ! Il n’est pas toujours évident pour les mamans de cesser l’allaitement et de faire accepter le biberon à l’enfant. Voici un guide étape par étape pour vous aider à effectuer cette transition en douceur.

Pourquoi passer du lait maternel au lait infantile ?

Le lait maternel est considéré depuis longtemps comme le meilleur aliment pour les nourrissons. Il est en effet adapté aux besoins nutritionnels et immunologiques des nouveau-nés. Il arrive cependant que certaines mères rencontrent des difficultés à produire suffisamment de lait maternel pour nourrir leur bébé. Dans certains cas, les bébés développent des allergies alimentaires ou des intolérances au lait maternel. D’autres raisons courantes (choix personnel, retour au travail, transition vers une alimentation plus solide, etc) peuvent pousser les parents à prendre cette décision.

Quelle que soit la raison, il importe tout de même de passer au lait infantile. Le relais entre les laits est la période de transition au cours de laquelle les bébés parviennent à s’adapter à ce lait infantileLadite transition doit être progressive, pour éviter tout problème digestif. Cela permettra également à bébé de s’adapter au biberon et à la tétine, ce qui est utile lorsqu’il commence à manger des aliments solides.

Comment faire passer un bébé du lait maternel au lait infantile ?

Comment faire passer un bébé du lait maternel au lait infantile ?

Le rythme du relais doit être progressif et doux. Pour commencer, nous vous recommandons de donner à votre bébé une petite quantité de lait infantile. Par exemple, vous pourriez donner 10 ml de lait chaque matin, et augmenter progressivement la quantité de vos préparations les jours passant. Veillez à continuer à allaiter le bébé, même après avoir commencé à lui donner du lait infantile.

Sevrage bébé : quels sont les différents types de lait infantile ?

Plusieurs laits infantiles existent selon les besoins des bébés, leur âge et leur état de santé. Parmi les plus courants, on peut distinguer :

  • Le lait infantile 1ᵉʳ âge : il est destiné aux bébés de 0 à 6 mois et est riche en lactose, en protéines et en acides gras essentiels ;
  • Le lait infantile 2ᵉ âge : il est destiné aux enfants de 6 à 12 mois. Contrairement au lait précité, il est moins riche en lactose et en protéines ;
  • Le lait infantile 3ᵉ âge : il convient aux bébés de 12 à 36 mois. Il est légèrement riche en lactose et en protéines que le lait infantile 2ᵉ âge.

Privilégiez un lait infantile adapté aux besoins de votre bébé. S’il venait à développer des problèmes digestifs, n’hésitez pas à consulter un pédiatre. Il saura vous orienter vers le meilleur lait artificiel pour le bien-être de votre enfant.

Quand commencer la transition ?

Dans le processus du sevrage, il n’y a pas de réponse unique à cette question. Papa et Maman doivent choisir le moment auquel commencer la transition vers le lait infantile en fonction des raisons pour lesquelles la maman n’allaite pas/plus, l’âge du bébé et son état de santé.

Généralement, le relais peut commencer entre 4 et 6 mois. Toutefois, ce moment n’est pas exclusif. Vous pouvez commencer plus tôt ou plus tard, selon votre rythme et les besoins de votre bébé. C’est pourquoi il est important de consulter le pédiatre pour avoir son avis sur la question.

Quel est le moment idéal pour donner le biberon au bébé ?

Il n’existe pas véritablement de moment idéal pour le relais entre les biberons et les seins maternels. Dès le moment où il est en mesure d’encourager la lactation dans les seins, le bébé tète et peut donc avoir droit à son biberon. Cependant, tenez compte de l’âge de votre enfant, et surtout son rythme d’alimentation.

De manière générale, il est de bons conseils de donner le biberon au bébé toutes les 2 à 3 heures, ou lorsque le bébé a faim. Dans bien des cas, les bébés qu’on allaite ont généralement besoin de manger plus souvent que les bébés qui sont nourris au biberon. La réponse est rarement unique dans ce cas de figure, y compris lorsqu’il est question de tétine. Privilégiez un contact avec votre pédiatre pour savoir quand et comment donner la tétée ou le biberon à votre bébé.

Être mère est un travail exclusif à temps plein qui nécessite de la préparation et de la concentration. Entre l’accouchement et la lactation, il n’est pas toujours évident pour les mamans de voir le bout du tunnel. Heureusement, l’allaitement mixte leur permet d’avoir une minute de répit et d’envisager plus rapidement le sevrage.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Publier un commentaire